L’association LUPUNA et Ipê – Association pour le dialogue interculturel ont le plaisir de vous inviter à la présentation des plusieurs ouvrages le 11 mars 2016 à 19h00 à la Maison de l’Amérique Latine, 217 bd. Saint Germain, Paris 75007

LA DISPARITION DES LANGUES MINORITAIRES DE GUYANE.  LES CAS DES PEUPLES APALAÏ ET WAYANA

En Guyane française, les Wayana et les Apalaï, suivent le programme officiel de l’Education nationale française dans lequel un enseignement en langue maternelle est inclus, lequel est assuré par des non wayana ou apalaï.

ABECEDAIRES – VERSION TRILINGUE APALAI ITYPKATOPO – ABECEDAIRE APALAÏ-WAYANA-FRANÇAIS – ABECEDAIRE WAYANA- APALAÏ-FRANÇAIS

L’Education nationale a mis en place un programme de formation pour des Intervenants en Langue Maternelle (ILM) qui interviennent, en tant qu’assistants du maître d’école. Dans différents pays d’Amazonie, l’Etat ou les ONGs engagées dans l’éducation « indigène,  élaborent des manuels d’apprentissage. Ce matériel est manquant en Guyane. C’est pourquoi, en 2007 et 2008 deux enseignants français et une linguiste ont organisé des ateliers de langue avec la participation de leurs élèves. Des textes empruntés aux récits fondateurs de l’histoire des peuples wayana-apalaï transmis oralement par les élèves et leurs parents ont également été adaptés à la pratique de la lecture.

Eliane Camargo, Amparo Ibañez et Virginie Kremp nous présenterons ces ouvrages dans le cadre de la valorisation des langues amérindiennes.